Je fini de plier mes bagages dans la mâtinée, il me faut maintenant être sur que le poids est bien reparti.
Je me fourni d’une balance à main car mon hôte n’a pas de balance puis pars visiter le musée de Yebisu non loin de la.
La visite à 500 yen est assez courte, en Japonais uniquement et offre la possibilité de tester deux de leurs bières à la fin.
Le verre de Yebisu se sert en trois fois: une première fois de haut et verre droit (ce qui ferait hurler plus d’un) puis une fois que la bière a remplacé deux tiers de la mousse une deuxième versée est faite pour mettre le verre rempli jusqu’au bord, la troisième versée fait monter la mousse 1cm au dessus du verre sans couler qu’on l’agite ou incline. Magie japonaise.
Je vais en suite manger à Coco curry pour goûter le curry japonais et commande un steak de crevettes avec tartare de wasabi et une sauce peu épicée (niveau 1 est déjà suffisant pour moi).
Reste d’après midi au calme car j’attends un appel de l’Irlande.
Je vais en suite visiter un pachinko à Shibuya. C’est un mix entre le flipper mais vertical et une machine à sous. Les billes font moins d’un cm de diamètre et des centaines de machines génèrent un bruit assourdissant. Heureusement que j’ai mes filtres auditif.
Quand tu gagnes, tu gagnes des billes, si tu en as beaucoup un membre du magasin vient t’amener une caisse vide et empile tes gains derrière toi. Évidemment personne n’osera t’en prendre ou prendre ta place même quand tu pars au toilettes.
Certains sont des professionnels, un homme dans ses 60~70ans à des montagnes de caisses de billes derrière lui qu’il encaissera quand le pachinko fermera.
Rendez-vous au bout du monde, je retrouve en suite Demba un ami d’Irlande qui fini lui aussi son voyage accompagné de Jeremy.
Nous errons dans Shinjuku à la recherche d’un Izakaya ou manger et boire un coup. En chemin nous passons voir une salle d’arcade où ils ont des stations de VR.
Nous trouvons un restaurant parfait dans Shinjuku-Kabuchiko où la serveuse adorable nous conseille, explique, donnes des astuces et commandes des plats qui ne figurent même pas sur la carte. Difficile de faire mieux pour un dernier dîner.
Parmi ce que nous goûterons:
- Yellow tail
- Yakitori chiken (fantastique je n’ai jamais mangé des brochettes de poulet ou du poulet aussi tendre)
- Grosse crevette grillée dont nous écraserons en suite la tête dans un verre de saké
- Poisson-globe
Repus nous partons en suite à la recherche d’un moonwalk bar (bar ouvert tard ou tous les verres sont à 200 yen) celui que nous trouvons est plein mais nous dit de revenir dans 30min.
Nous allons donc dans un bar à whisky juste à côté nommé le BarN en attendant.
Le patron est adorable et nous suggère des whiskey excellent à des prix abordables. Je goûte un “Nikka coffee grain whisky”, un whisky distillé 4 fois, qui me rappelle beaucoup les whiskys Irlandais.
Le patron taille lui même ses glaçons au pic à glace en grande sphère de la taille du verre.
Il nous fait aussi goûter à un rhum Ronrico à 75.5 degré délicieux avec un de vanille et de sucre de canne.
Nous partons à la fermeture du bar (minuit) et nous rendons au moonwalk bar où nous commandons nos boissons par nos téléphones via leur site web.
Nous testons pas mal de leurs verres et partons vers 2h. Je laisse Demba et Jeremy à leur hôtel capsule (ou j’aurais bien dormi si il n’était pas plein)
Je marche en suite un peu et passe par une zone de transit de train ou des dizaines de personnes de tout âge et sexe dorment sur des cartons, c’est un autre visage du Japon que je découvre ce soir.
Je grimpe dans un taxi pour rentrer et me coucher vers 3h.