Comme d’habitude je me réveille avec le soleil mais n’émerge que plus tard.
Je prends le bus de 7:59 pour Tokyo -Shinjuku et dis au revoir à Fujisan sous un ciel bleu et sans nuages magnifique.
Il ne restais plus que quelques places assises non réservées, j’aurais du attendre 3h si je n’avais pas pris ce bus.
La première heure et demie de trajet traverse des montagnes verdoyantes t avant de laisser place à la ville.
J’arrive à Tokyo à 10h vu que j’ai pas mal de temps avant mon check in chez Kazue-san je pose ma valise à une consigne et pars à la découverte de Tokyo.
Je vais fair un tour dans un parc non loin de la station: Yoyogi, superbe, des arbres immenses, pendant ma marche je suis attiré par le bruit d’un tambour et arrive au temple Meiji Jingu ou une cérémonie a lieux.
Avant d’y rentrer j’achète des takoyaki (boulettes cuites dans un moule avec des morceaux de poulpe) car mon petit déjeuner est déjà loin.
Dans l’enceinte du temple des moines qui jouent des instruments traditionnels et quatre hommes en habits traditionnels qui exécutent une danse lente.
Pendant que je suis la bas je vois aussi passer un couple de mariés en habits traditionnels et leur famille tous portant des kimonos.
Je continue en suite mon tour du parc et visite le puis de Kiyosama (un parc à l’intérieur du parc), son petit lac et ses parterres d’Iris. C’est le début de la saison pour les Iris mais cette petite visite est charmante.
L’eau du puis coule toute l’année à 15 degrés et est célèbre depuis le moyen âge.
Une fois mon tour fini, je me rends chez mon hôte Kazue. L’appartement est bien placé et assez facile à trouver.
Vu qu’il est encore tôt dans l’après-midi je discute rapidement avec elle de recommandations et pars en marchant de chez elle (non loin de la station d’Ebisu) vers la station de Shibuya célèbre pour la statue du chien fidèle: Hachiko.
C’est le bain de foule, les gens font la queue pour avoir leur photo avec le chien et le mouvement est constant rythmé par le feu rouge ou les piétons traversent tous en même temps des quartes coins des que c’est à eux.
Je fais un arrêt au Mc Do (et oui) pour goûter leur Big Mac special 50 ans (extra bacon et tomates avec un Fanta melon (pas mal).
Les gens laissent leur sac sur la table ou chaise avant d’aller commander pour la réserver et personne n’y touche. C’est un autre monde le Japon.
Un des membres du personnel viens prendre le plateau quand les gens restent trop longtemps, puis reviens demander au gens de céder leur place si ils n’ont pas compris le message subliminal.
Je me dirige en suite vers les rues marchandes (tant qu’à faire un bain de foule le faire sérieusement) et note que beaucoup de magasins de marque font aussi café (Adidas, Le Coq Sportif, ...)
Je savais qu’il existait des café a chat ou chien (en particulier Shiba, une race japonaise) ou les clients peuvent les caresser à volonté mais je découvre qu’il existe aussi un café à serpents
J’arrive sur Jingūmae: les Champs Elysées de Tokyo, toutes les marques de grand luxe sont la et la foule aussi, dans les rues parallèles se trouve le quartier de HaraJuku et ses milliers de mini magasins originaux, c’est aussi le meilleur quartier si vous voulez croiser des Japonais habilles tout aussi originalement (mais demandez avant de prendre des photos d’eux, ont est pas au zoo.
Sur le chemin du retour, tandis que je traverse Jingumae sur une passerelle et prends une photo plongeante sur la rue, je note que dans une des voitures (une Mercedes) un homme porte une robe d’écolière rose et perruque blonde.
Je file en suite vers l’université des nations unies ou Kazue m’a dit qu’un marché avait lieu tout les samedis, le marché est en train de fermé mais j’arrive à acheter quelques légumes sympa.
Dans la cour intérieure il y a même des échoppes et de la musique, je prends une pinte de bière locale (Kogage) et rencontre par hasard Marc un photographe Irlandais qui vit au Japon depuis 7 ans et y enseigne l’anglais tout en continuant sa passion.
Avec lui, Yusuke un autre photographe avec un superbe ancien appareil photo, Eri, et deux autres Japonais d’ont j’ai oublié le nom, l’une ayant vécu pendant 10 ans à Melbourne.
Ils me conseillent d’aller à un bar nommé le Ghetto ce soir car il y a une soirée avec un DJ.
Je rentre et passe par un supermarché pour acheter de quoi faire un ou deux dîner, les dépose à l’appartement puis ressors manger car un réparateur est là et je ne veux pas être dans le passage.
En chemin je me rends compte qu’il y a un mini magasin animalier/zoo presque en bas de chez moi, chien, chat, chèvre, poney, oiseaux, tout y est et même plus. Et on peut en caresser. Vision étrange.
Mes recherches m’amène vers un restaurant de ramen nommé Afuri qui est en effet très bon.
Je n’aurai pas la force de ressortir ce soir bien que ce n’est pas l’envie qui manque, je suis encore fatigué de ma randonnée.