Comme prédit je me réveille à 6:30, il pleut des cordes dehors et Fuji-san est complètement invisible, je vais donc essayer de faire des visites en intérieur.
De ce que je trouve peu de destination en intérieur.
Je décolle vers 9:30, je rate bêtement le bus de 9:30 et dois attendre celui de 10h (le train commence à 10h aussi)
- Kawaguchiko Art Museum, un peu cher pour la taille mais les photographies et peintures sont superbes.
- Kawaguchiko Music Forest, un musée de boîtes à musique que je décide de zapper car la pluie s’est arrêtée.
Deux chemins s’offrent à moi et je choisi de traverser un tunnel, vu qu’il fait 2.4 km je tente de faire un peu de stop pendant 15~20 min sans succès et commence ma marche.
1km par 10min et le tout est vite passé.
Mt Fuji n’est pas encore dégagé mais le temps se lève.
Je traverse en suite un adorable quartier avant d’arriver au parc de Sengen.
Le jardin est sympa et offre une bonne vue sur Fujiyoshida et normalement sur Fuji-san. Les nuages et son bonnet de nuage du au mauvais temps ne me permettrons de voir que des fragments qu’il est parfois du de différencier avec les nuages à cause de la neige.
Une fois quelques photos prises je pars dans le sens de la montée direction Shimoyama-san 1300m, un bon gros 500m de dénivelé.
En chemin je croise un panneau attention à l’ours, il semblerait qu’il y en ait un dans la région, mais les seules grosses bêtes que je verrai sont des oiseaux, une petite araignée et une coccinelle. J’en entendrai cependant un au loin au deuxième sommet.
La pluie de ce matin à couvert le sol de pétales de cerisiers à certains endroits, un régal.
Une bonne montée puis un peu de plat, je pense être arrivé au sommet de Shimoyama-san mais il me reste une petite trotte. J’ai en fait atteint le sommet d’Arakurayama sanchō 1180.2m qui m’offre deja une superbe vue sur la région.
Un peu de marche en crête avant d’entamer la montre finale vers Shimoyama-san que je vois à la lisière des nuages.
Arrivé au sommet (1301.7m), Fuji-san se découvre sous mes yeux. Grand moment.
En attendant un peu je me rends compte que les nuages descendent indéfiniment du sommet avant de partir sur la gauche la vue ne se dégage pas plus.
J’attends tout de même une heure en me régalant de la vue et peut prendre une nouvelle série de photos.
Il est temps de redescendre et j’emprunte un chemin bien mieux balisé et large bien que un peu boueux à certains endroits, il est utilisé pour le “ultra trail Mt. Fuji” une course en montagne de 160,9km (100miles).
Dans ma descente (incluant quelques montées) je passe par Tenjo-san puis par un parc aux statues de lapin et tanuki étranges.
Je suis rentré pour 18h timing parfait pour prendre une bonne douche.
À peine sorti que Kazuyoshi arrives et commence à préparer le dîner: un délicieux Ramen maison. (Soupe incluant des pâtes de la viande et autres légumes qu’on mange et boit dans un grand bol)
Nous discutons jusqu’à 20h et je vais finir mes notes tandis que Kazuyoshi-san rentre chez lui.