Levé à 6:30 je me prépare, prends mon petit déjeuner et Suguru me propose gentiment de me déposer à la gare de Yashiki (la plus proche).
Ce fut un séjour vraiment sympa.
A Shinonoi une femme adorable me fait un brin de causette tandis que nous prenons l’assesseur, elle travaille dans un temple, sa fille est pianiste à Orlando et son fils jeune prêtre bouddhiste qui passe ce soir à la télé à 7h sur NHK BS1.
230 yen > Shinonoi
1140 yen > Shiojiri station
Le chef de gare me vends le mauvais ticket et j’ai à payer 1180 yen de plus (40 yen difference entre les deux) pour le spécial express.
Une fois à Shijori je prends un petit tortillard pour Isawaonsen.
Le chef de gare m’indique le quais et demandes à un de ses collègues de m’attendre pour partir, sympa.
Une bonne heure de train dans des paysages montagneux et nuageux.
Le train est assez vide et ressemble plus à un métro, je suis le seul passager étranger de mon wagon mais j’en vois d’autres dans les deux autres wagons.
Ce dernier voyage en train me coûtera 4177 yen et le bus aux alentours de 1500 yens.
À l’arrêt de bus de Isawaonsen je rencontre une Anglaise qui vit à Bristol et dont les parents vivent en Irlande qui va elle aussi a Fuji-san en Bus.
Fin de la saison des cerisiers sur Mt Fuji.
Lorsque j’arrive en bus tout le haut de la montagne est couvert mais se découvre petit à petit tandis que je marche vers la maison de mon hôte Kazuyoshi.
Arrivé à 2h sa mère me reçoit vu qu’il travaille et me fait visiter la maison.
L’intérieur a un style très traditionnel tout en bois et tatamis et sent bon le pin. Ma chambre a une vue qui donne directement sur Fuji-san. Je ne pouvais espérer mieux.
Vu que le temps n’est pas au top et que la pluie est attendue je pars rapidement faire les courses pour la semaine à un supermarché qui se trouve à deux arrêts de train de la.
Plein de produits frais!
Je dine à base de sashimi, soupe miso et un mix de salade et daikon.
Kazuyoshi arrives à 21h pour vérifier que je suis bien installé, me propose de dîner ensemble demain à 19h au menu ça sera Ramens.
Il repars aussi vite qu’il est arrivé et je vais moi même me coucher car je me réveille à 6:30 quoi qu’il arrive chaque matin.