Je trie un peu mes papiers récoltés ces derniers jours et fini mes notes de la veille jusqu’à environ 10h.
Petit déjeuner tranquille, je rencontre Karu qui semble avoir un vilain rhume et à enfumé la cuisine avec son petit déjeuner.
Il est temps de planifier ce que je veux voir sur Kyoto, beaucoup de choses à voir toutes aussi alléchantes les unes que les autres.
Vu qu’il fait superbe je décide de commencer par le pont “Togetsu-kyo”. Un peu de métro puis un train/tram m’amène à destination avec des vues fort sympathiques.
Le pont iconique de 155 metres enjambe la rivière Oi Gawa qui sort des montagnes. Celles-ci bordent la plaine de Kyoto.
Le pont est très touristique et je pars en direction de ma seconde destination de l’après midi par des ruelles superbes et pleines de surprises.
Je m’arrête en chemin pour visiter le jardin zen du temple “Hogon In” peu de personnes le visitent au moment où j’y suis et j’apprécie vraiment le calme.
Viens en suite le temple “Tenryu Ji” et ses jardins.
- À l’entrée le temple de Unryuzu (the cloud dragon) qui a un superbe dragon peint sur son plafond qui vous suit du regard ou que vous soyez grâce à un astuce: son œil gauche est parfaitement centré dans la pièce et provoque cet effet.
- Je passe en suite au Tenryu ji temple (chacun des lieux dont je parle est payant à part le pont) le temple est lui aussi superbe, il contient une fresque de 6 panneaux représentant un dragon et montre d’autres œuvres anciennes.
- Le jardin de Tenryu Ji est lui aussi superbe, crée par un maître zen (la première génération, la troisième a fait le jardin du temple Hogon In). De comateux cerisiers en fleur et d’autres arbres ou bamboo décorent le début de la colline aux pieds de laquelle le temple a été construit.
- En sortant par l’arrière du temple j’arrive à un chemin à travers une forêt de bamboo, très célèbre, à voir aussi de nuit et rapide a faire
En haut de ce chemin se trouve Okochi Sanso, la villa d’un acteur des années 30. Il s’est fait faire une maison avec un jardin zen où se trouve aussi un
En sortant et revenant par une chemin que je n'avais pas pris je fais la connaissance de Thomas un Californien qui visite le Japon avec son père et il se joint à moi pour ma d couverte aléatoire. Nous discutons pas mal de nos voyages respectifs et avons une vue assez proche de comment voyager.
Nous décidons de dîner ensemble à une échoppe non moin de la gare, pour moi ce sera udon, concombre sur une brochette (très rafraîchissant je vous le recommande) et "vieux" mochi, terme qui ne rends pas hommage à la boulette de pâte de riz.
En rentrant deux de mes colocataires passent la soirée avec une amie à elles Tomoko, (Kaoru?) et je me joint à elles après m'être rapidement rafraîchit.
Nous échangeons histoires personnelles et je goûte aux prunes marinées, des prune amère (vraiment amères) qui ont été cueillies vertes et macérées avec des feuille de prunier et du sel. Intéressant.