Levé à 7h je petit déjeuné avec des Manjū achetés la veille, ce sont des beignets fourrés à la crème de marron pour un et à la pâte de haricots rouge pour les deux autres et cuits dans une sorte de gaufrier.
Je dépose ma valise à l’office du tourisme pour 600 yen (le taux en ce moment est à 500 yen~4 euros pour calculer rapidement) la journée et je débute ma visite de la journée au temple de Kohfukuji ou les bâtiments et sculptures proviennent pour les plus anciens de l’ère Nara (734 après JC), certains bâtiments ont été reconstruits jusqu’à 7 fois après des incendies du à la foudre principalement.
Taillées d’une seule pièce pour certaines statues, la précision des sculptures est impressionnante vu les détails.
Je marche en suite en direction du site le plus fameux de Nara: son parc.
Le lieu est peuplé de faons et biches qui se prélassent peu farouches au milieu des touristes. Ils savent même saluer à la japonaise pour demander un gateau (des paquets de 10 sont en vente à quasiment toutes les grandes intersections pour 150 yen).
Le parc est aussi fameux pour les temples et lieux saints. Je monte donc jusqu’à Kasugataisha, en chemin je visite un petit jardin botanique assez sympa, les carpes du lac sont tout aussi habituées aux touristes que les faons. Les magnolias sont en fleur (ils ont une section dédiée), et une autre section est dédiée aux glycines, dommage je suis la un peut tôt dans la saison mais au vu du nombre ce doit être enivrant et impressionnant.
Je continue ma montée vers les temples du Mt. Mikasayama, les voies superbes sont entourées de nombreuses lanternes en pierre, scellées de papiers.
Juste avant d’arriver à Kasugataisha je passe la seconde “porte” rouge (Tori, je verrai la première sur le chemin du retour) puis une superbe fontaine de purification représentant un cerf, des louches (Hishaku) sont là pour récupérer l’eau et se purifier les mains avant d’aller prier. (Plus de détails ici: http://japon.dokokade.net/voyage-japon-rituel-de-purification/)
Kasugataisha est un sanctuaire superbe dont la visite vaut le coup rien que pour la salle des lanternes (Fujinami-no-ya) dans l’obscurité quasi totale entouré de lanternes. (Attendez que la foule passe pour en profiter).
Je fini mon tour du parc et de ses sanctuaires et prend le chemin du retour en empruntant des routes différentes.
Quelques gouttes de pluie chaude tombent mais pas de quoi effrayer quelqu’un qui vit en Irlande.
Sur le chemin je vois de superbes maison et jardins traditionnels avant d’arriver à un lac ou un couple de japonais font des photos de mariage dans une pagode.
À ce sujet si vous croisez des gens en habits traditionnels il y a de fortes chances que ce soit des touristes chinois.
Retour au centre de Nara pour déjeuner vers 14:30 et je prends le train en direction de Kyoto où mon prochain hôte m’attends vers 17h.
J’arrive parfaitement synchronisé avec mon hôte qui me fait faire le tour de la maison. Apparemment les trois autres chambres sont occupées par des japonaises.
Le temps de déballer mes affaires et de me rafraîchir qu’il se me a pleuvoir, j’ai bien calculé mon arrivée.
Au moment de ressortir pour faire des courses je rencontre Tomoko, une coiffeuse qui travaille jusqu’à jeudi sur Kyoto avant de retourner travailler sur des croisières.
Première expérience de supermarché pour de vrai repas, dur de ne pas acheter tout le magasin pour goûter.