Ça y est, il est temps de rentrer à la maison, la marraine de Reni passes nous chercher pour nous amener à l'aéroport.

Retour sans embuche via Ryanair avec bébé qui pleure dans l'avion. (M'en fou j'ai mon casque qui filtre très bien les sons exterieurs)

Nous arrivons vers une heure du matin à l'apart, exténués mais ravi de ces deux semaines de vacances passées ensembles.