Dernière matinée à Amsterdam, je pars à la poste pour envoyer un colis de souvenirs à la maison afin d’alléger nos bagages tandis que Reni range et nettoie le studio.
Sur le chemin du retour je prends quelques photos en découvrant de nouvelles ruelles.

Je fais une petite pause notes de voyage pendant que Reni se reposes un peu.
Nous sautons dans le tram et attrapons le train pour Den Haag HS de justesse.

Une fois arrivés là bas nous retrouvons Martin, avec qui il y a 5 ans, j'avais fait le tour de ma Tasmanie.
Nous faisons donc le point des 5 années passées, un peu de voyages pour chacun d'entre nous (fin de son voyage autour du monde après la Tasmanie, puis Argentine pour quelques mois avec son frère, et trip en voiture dans les pays nordiques) et principalement retour a la "vie active", sans compter qu'il est papa depuis presque 16 semaines.

Une fois arrivés chez lui, nous partageons les grands moments de notre périple avec Reni et Rosalynd sa compagne
Tout en discutant, nous profitons des derniers rayons du soleil en buvant une bière sur leur balcon.
Vu qu'il sont au dernier étage une échelle nous permet de monter sur le toit du bâtiment ou ils vivent et d'avoir une vue dégagée sur Den Haag. Bien sympa.

Nous partons boire un verre en ville sur la place Grote Markt et nous pausons au De Boterwaag, c'est toujours amusant de voir les gens librement fumer des joints dans la rue ou à la terrasse des bars.
Nous faisons en suite une petite marche guidés par Martin et Rosalynd afin de découvrir rapidement quelques monuments important de Den Haag.
Entre autres nous passons devant:
- Hoogstrast, la rue commerciale aux magasins de haut standing
- Paleis Noordeinde, ou la reine travaillait, maintenant remplacée par le prince vu qu'elle vient d'abdiquer
- Le lac de Hofvijver,
- Binnenhof, une superbe place entourée d'arcades et de vieux batiments
- Plein, une des places les plus actives pour sortir,
Et finalement arrivons au Luden un bar ou Richard une connaissance de Martin joue avec Sumia.

Nous faisons donc leur connaissance et les écoutons chanter en duo tandis que le compagnon de Sumia nous explique qu'il est l'inventeur d'une machine à remplir les joints révolutionnaire.

Contrairement aux machines traditionnelles celle ci rempli 100 joints à la fois par force centrifuge ce qui permet un remplissage homogène.
Le tout bien protégé par des licences et des pièces uniques confectionnées spécifiquement pour lui. Apparemment beaucoup de gens de l'industrie attendent impatiemment qu'il la commercialise.

Nous sommes assez déçu par le staff du Luden, manque de professionnalisme absolu, désagréables, lâches.
La fin de soirée au Luden se termine en discussion enflammée avec le staff qui ne veut pas prendre responsabilité pour la pauvre qualité de leur service.