J'ai dormi par morceaux à coté de cette fontaine dans le terminal 2, je pars à la recherche d'un endroit ou recharger mon ordinateur portable. Malheureusement le seul endroit (Coffe Bee dans le terminal 3) possèdent des prises oblige à consommer. Je prends donc un baggle très bon et me rends en suite compte que la dite prise de courant est au format anglais et non pas international comme celles de la partie de transit de l'aéroport et cette prise semble refuser obstinément que j'y branche mon ordinateur -normalement il est possible de brancher une prise mâle Française sur une prise femelle Anglaise-, cette journée va être longue...

Je flane à nouveau entre les terminaux et m'en retourne vers le terminal 2 et passe une bonne partie de mon temps à lire, quand je ne somnole pas.

Je vais check-in à 16h et apparemment l'hôtesse qui m'enregistre fait une bourde et envoie mon sac à dos dans l'avion de 17h30 et non pas celui de 19h15, du coup ils me changent mon billet et j'arriverai à Kuala Lumpur à 18h30. Espérons que je puisse y faire quelque chose de plus intéressant qu'ici. J'aurai pas beaucoup profité de la partie de transit de Singapore du coup.

Je me rue sur la première prise électrique afin de recharger mon ordinateur au maximum vu que je ai moins d'une demi heure avant l'embarquement.
Mon code pour internet ne marche plus... gni...

Le vol pour Kuala Lumpur se passe sans problème, j'ai même le droit à des cacahuètes et un verre de jus d'orange pour le vol, sympa ces low coast, enfin si on met à part que l'avion pue, un peu comme des toilettes.

Une fois à Kuala Lumpur mon téléphone ne capte plus, les news viendront d'internet à partir de maintenant.
Deux heures sur internet à uploader des photos et à contacter des gens sur Paris. Delphine, une ex-VS de Toulouse m'a pris aux mots et sera là demain matin pour m'accueillir, trop cool !

Je me dis que je dois avoir l'air bien assis sur mon caddie d'aéroport à coté de cette prise électrique et de cet ordinateur qui ne fonctionne pas
Me reste 2h à tuer avant l'embarquement je vais probablement me regarder un petit film et bouquiner.
Je passe finalement mon temps à somnoler sur une chaise bien confortable puis un petit quart d'heure à m'amuser à marcher sur les tapis roulants.

L'embarquement est un peu retardé mais le vol se passe à merveille, l'avion -qui ne pue pas- est confortable, les repas à bord convenables pour le prix payés, le standing est un peu plus faible que celui de Singapore Airlines mais acceptable sachant le prix des tickets.