J'ai de la chance, il n'a pas plu de la nuit et je n'ai donc pas à attendre pour ma tente de sécher. J'avale mon petit déjeuner rapidement et marche jusqu'à l'entrée de la route qui mène à Walker Creek soit presque 3kms avec mes deux sacs à dos et mes deux sacs.

J'attends un petit bout de temps sans trop m'inquiéter -c'est normal vu que je suis a l'extrémité la moins pratiquée du park national et que je veux en sortir par une route non goudronnée-, mais un van s'arrête pour moi, une anglaise et une allemande à l'avant et deux mecs à l'arrière.
Ils ne vont qu'à la mine d'étain mais je leur dit que ça me va quand même, au moins tous ceux qui passeront après ça iront à Darwin.
Vu qu'ils ratent l'entrée de la mine, ils me déposent au début des 40kms de route de terre.

Encore une heure d'attente et c'est William un Australien de Darwin qui m'amène jusqu'à Darwin même. Il bosse dans le bâtiment et après un peu de discussions il me dit qu'il va prendre mon numéro de téléphone car un de ses employés a un bateau et partira vers Bali d'ici à quelques semaines.
Il ne sait pas si il aura besoin de quelqu'un sur son bateau mais ça ne coute rien de demander, il me dit aussi qu'il m'appellera si jamais il a du travail journalier pour moi. Cool.

Une fois déposé à Darwin il se met à pleuvoir -on est sensés être en pleine saison sèche- et je me rends rapidement à la bibliothèque ou je donne rendez vous à Florent et Jérémy qui sont eux aussi sur Darwin.
Nous passons une petite heure là bas, aucune réponse positive pour couchsurfing. Je consulte les prix des billets pour retourner en France, je vais probablement devoir taper dans le low cost, mais ça rendra le retour intéressant, c'est comme faire du stop pour des avions.

Nous partons en suite chercher des tickets pour le Vic, à l'époque on pouvait avoir des tickets pour des repas gratuits à une agence de tourisme, les tickets sont toujours là mais obligent à acheter une boisson pour bénéficier d'un repas. Cela fait toujours un repas assez équilibré pour $2.50, je ne vais pas me plaindre.
En chemin je retire $20 que j'oublie connement dans le distributeur, décidément, c'est la deuxième fois que ça m'arrive en Australie...

Je pars en suite à la recherche du backpack le moins cher de Darwin, et marche le long de la rue principale. La majorité des backpacks est aux alentours de $30, ce qui est rédhibitoire pour moi, j'en trouve finalement un à $27 un peut excentré, ça fera l'affaire.

Retour en centre ville pour y retrouver Flo et Jérémy et nous attendons en discutant jusqu'à 7h pour pouvoir aller diner au Vic.
Nous y passons une très bonne soirée à participer aux divers jeux et quizz dans l'espoir de gagner quelque chose, ça ne sera pas pour ce soir mais nous nous sommes bien divertis.

Retour au backpack pour une bonne nuit de sommeil. Demain je serai fixé sur quand je rentrerai en France. Ca fait vraiment blizzard de me dire que je suis à deux doigts de rentrer.