8h, réveillé par le chant des oiseaux et ma vessie bien pleine, il a un peut plut pendant la nuit, pas de feu de bois pour ce matin vu que le bois qu'il nous restait a prit l'humidité.
Sjoukje s'acharne avec les réchauds à gaz pour faire chauffer l'eau.

Quelques minuscules oiseaux nous rendent visite probablement affamés par la nuit à la recherche de quelque chose à picorer.
Nous prenons notre temps pour décoller afin que le dessous de la tente ait le temps de sécher.

10h, direction Portland, en sortant du parc nous voyons deux kangourous qui s'enfuient à notre approche.
Nous retrouvons les routes bordées de champs d'élevage et de forets.

Passé Portland beaucoup d'éoliennes fleurissent sur la cote, l'Australie est vraiment très en avance par rapport à la France sur les énergies renouvelables, beaucoup de panneaux solaires étaient sur les toits des maisons du coté de Mildura, beaucoup de maisons réutilisent certaines de leurs eaux usagées ainsi que les eaux de pluie, l'eau est une denrée sensible ici, ce qui explique probablement que l'eau en bouteille soit plus chère que le coca.

12h40, petite pause à Port Fairy pour nettoyer le pare brise de la voiture. Le crachin que nous avons de temps en temps n'est pas compatible avec les nombreux insectes qui ornent la voiture.
Les journaux parlent des élections aux états unis qui vont avoir lieu aujourd'hui. J'en discute avec Sjoukje, je craint qu'une nouvelle fois les républicains ne gagnent par tricherie sur le décompte comme ça avait été le cas lors de la réélection de Bush Jr, mais dans ce cas j'imagine tout à fait une réaction violente de la part des américains, si jamais Obama se fait élire ça sera un grand moment pour l'Histoire de l'Amérique comme ça fait longtemps qu'il n'y en a pas eu.

Nous apercevons l'océan de temps à autre, les vagues ont l'air sympa, je vais reprendre le volant à Warrnambool et nous décidons de camper vers le milieu de la GOR (qui va de Warrnambool à Torquay) dans un parc national.
Le temps semble s'éclaircir un peut, pourvu que ça dure.

18h40, nous avons bien fait de vouloir faire un stop à mi-trajet, nous avons à peine fait la moitié de la GOR cet après midi (nous partons à peine des "Twelve Apostles").
Quelle journée... chaque site que nous avons vu était magnifique et valait un arrêt, et nous ne sommes pas arrêtés sur tous les sites indiqués, il y en avait presque tous les 10kms !!
Je me rends compte que nous avons zappé la baie des Martyrs, tant pis ça sera pour une autre fois, j'ai pris note de quelques sites de la région qui avaient l'air sympa à visiter pour quand je repasserai dans le coin.
Le temps à été clément malgré les quelques gouttes lors de la visite de "Loch Ard Gorge", nous avons eu la chance d'avoir de belles éclaircies.

Ma batterie d'appareil photo s'est terminée à la fin des "Twelves Apostles" coup de chance pour moi mais si je ne trouve pas de moyen pour la recharger demain je n'aurai que ma mémoire comme souvenir.
Sjoukje reprends le volant pour la soirée et nous entamons une route sinueuse et boisée dans les montagnes, magnifique paysage, les arbres sont démesurés, "Moonlight head" est en plein milieu de cette route mais ce sera pour une autre fois.

Nous arrivons au campement à la tombée de la nuit, l'endroit est plus vaste qu'hier et beaucoup plus de monde est installé sur place.

Je m'empresse de récupérer du bois avant qu'il fasse vraiment nuit et j'allume le feu pour que nous puissions faire à manger pendant que Sjoukje vide la voiture pour préparer son coucher de ce soir.
Nous trinquons à notre santé et avalons notre repas de ce soir (pâtes, petits pois, rondelles de carotte et sauce tomate), pendant le repas nous entendons un cri étrange et assez effrayant dans le genre cri de sanglier.

Deux campeurs viennent taper la discussion avec nous et nous proposent un saumon qu'ils ont péché le jour même, vu que nous venons de manger assez copieusement nous hésitons un peut, il nous demande si nous avons entendus les koalas, c'était donc un cri de Koala que nous avons entendus, quel gros cri pour un tel animal. Il nous demande si nous avons vu le jeune koala qui se balade dans le campement, et nous amène le voir, il se trouve sur une branche basse d'un arbre non loin du campement d'autres personnes avec qui nous discutons un peut.

Les koalas semblent être une plaie pour les parcs nationaux car ils mangent toutes les feuilles des eucalyptus sur lesquels ils montent, ce qui évidemment n'est vraiment pas bon pour eux.
Un truc pour repérer facilement les zones ou on peut voir les koalas c'est de regarder si les eucalyptus du coin sont dépouillés de toutes leur feuilles sauf celles des branches les plus fines et éloignées que les koalas ne peuvent atteindre à cause de leur poids.

Nous rejoignons les deux campeurs qui étaient venu nous voir, ils sont Australiens et originaires de Geelong, ils passent leurs vacances là "entre mecs" pendant que leurs femmes et enfants sont à Geelong, on discute longuement de tout et de rien avec eux, de ce qu'il pensent des immigrants (beaucoup d'australiens des campagnes sont racistes et pro-australiens, un peut comme les américains du sud des USA), des phrases typiquement Australiennes (Je retiendrai surtout le "Cheers"/"Cheers men" qui sert à la fois pour dire merci et pour féliciter quelqu'un à l'Australienne).

Vu que nous n'avons pas ce qu'il faut pour cuisiner le saumon ils nous le préparent et nous mangeons finalement tous ensembles accroupis autour de notre poisson et du leur que nous partageons. Un vrai régal !

Il nous aident en suite à monter ma tente (j'avais la flemme de la monter et de dormir sous tente ce soir) en apportant leur grosse lampe tempête. Très bonne soirée, les Australiens ont malgré leurs quelques défauts le cœur sur la main comme j'ai rarement vu ça ailleurs.