Guide du voyageur hémisphérique

20 avril 2014

Day 16 - Back to Ireland

Ça y est, il est temps de rentrer à la maison, la marraine de Reni passes nous chercher pour nous amener à l'aéroport.

Retour sans embuche via Ryanair avec bébé qui pleure dans l'avion. (M'en fou j'ai mon casque qui filtre très bien les sons exterieurs)

Nous arrivons vers une heure du matin à l'apart, exténués mais ravi de ces deux semaines de vacances passées ensembles.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 avril 2014

Day 15 - Last day in Budapest

Nous partons visiter Marika la mère de Reni, une fois là bas je fais la rencontre de Szabi (le frère de Reni), Ildi sa femme, Zoli et Gábor leur jumeaux de 13 ans (les enfants d'Ildi).
Ils repartent rapidement pour commencer à préparer le diner de ce soir.

Après avoir avalé un morceau, nous partons avec Marika pour nous rendre chez Riczi, le frère ainé de Reni.
Lui et Szabi on préparé un goulash dont Reni m'a venté les mérites de nombreuses fois.

Pour le faire ils ont construit un âtre/barbecue dans le jardin de leur immeuble.
Ils sont en pleine finission lorsque nous arrivons (avec la pluie), attroupés autour du "chaudron magique".

Vue que la pluie a fait son apparition nous mangerons dedans. Lorsqu'ils font le goulash ils invitent toujours famille, amis et voisins.
Nous nous retrouvons donc à une petite quinzaine dans leur salon. Ambiance très conviviale.

Je fais plus ample connaissance avec la famille, Szabi et Ricsi parlent un peu anglais et font office avec Reni de traducteurs.

Le goulash est délicieux. Vu que c'est un plat que les hommes préparent je vais avoir la responsabilité d'apprendre la recette avec eux la prochaine fois.
Ils sont ravi que j'apprécie ma plat et que je veuille y participer.

Ricsi me fait gouter à quelques unes des palinka qu'il a. Je m'exécute avec plaisir à boire avec lui sous l’œil amusé de la famille qui attend ma réaction au premier verre. Rite de passage réussit haut la main.

Zoli est extrêmement curieux de savoir d’où je viens, ce que j'ai pu voir durant mes voyages, quel type de téléphone j'ai.
Bien qu'il parle peu anglais il comprend assez bien ce que je dis (ce grâce aux jeux vidéos).

Nous passons donc un bon moment à papoter lui et moi (avec l'aide de Reni pour certains mots).
Au vu de son enthousiasme nous l'invitons faire un séjour linguistique à Cork. Dès qu'il a su d’où nous venions il s'est renseigné sur la ville et le pays avant que nous arrivions.

Pendant que nous discutons Reni passes un peu de temps avec sa famille et Baszi son neveux de 6 ans (le fils de Ricsi et ).
Délicieuse soirée, nous partons avec regret vers 9h pour ne pas rater les derniers bus car nous avons une bonne heure de chemin a faire pour aller nous coucher.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2014

Day 14 - Back to Budapest

Nous nous préparons pour retourner sur Budapest, beau temps sans vent et bagages pleins de délicieuses choses que sa tante nous donne avant de partir.

Dans le train nous faisons connaissance avec László qui travaille comme serveur dans un restaurent de Budapest.
Il m'offre une bière et nous discutons de nos voyages respectifs (il a vécu en Angleterre et en Espagne) et nous échangeons quelques délices de nos sacs.
Il nous fait gouter pogácsa qui normalement est une sorte de pâtisserie salée avec de fromage dessus mais dont sa mère a changé la recette en les faisant légèrement sucre. Très bon!

Nous finissons par prendre un verre avec lui dans un bar à la sortie du train (deux mais la palinka ça compte pas).
Nous prenons en suite les transports en commun pour nous rendre dans le district 18 ou nous logerons pour les deux prochain soirs.

La marraine de Reni vient nous réceptionner a la sortie du tram pour nous y conduire, c'est un peu excentré, le cumulus est cassé (donc pas d'eau chaude au robinets) mais on fera avec.

Nous retournons en centre ville pour rapidement aller acheter du thé au magasin préféré de Reni. Első Pesti Teaház, incontournable si vous aimez le thé.

Nous en ressortons avec une demi-douzaine de thés et un magnifique mug.


Puis nous retrouvons Kati, Karol, Eszti et Andras, et partons boire un verre dans un bar à bière nommé Felni, les bières sont bonnes les chien est sympa mais les sandwichs sont trop cher pour la quantité.
Kati nous montre ses photos d’Angleterre ou elle est jeune fille au pair dans une petite ville.
Vu que j'ai faim et pas envie de boire le ventre vide, nous partons donc en mission avec Reni et Andras pour rapidement trouver plus a manger pour moins cher.
Andras nous amène à un indien a emporté, et je repars avec un kebab dont la garniture est froide. Meh.

Nous nous rendons en suite à un autre bar à bière nommé Léhűtő pour y retrouver Niki et son compagnon.
Nous passons une excellente soirée et je fais plus ample connaissance avec ses amis, en particulier Karol qui est dans l'art et m'expliques ce quelle fait et le projet qu'elle à de partir aux US pour en apprendre plus.

Vu l'heure et le temps que nous mettrions pour rentrer par les transports de nuit nous prenons un taxi pour rentrer.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2014

Day 13 - Discovering Mezökövesd

Hurka au petit déjeuner, une saucisse de porc presque de type boudin, ou le pain a été remplacé par du riz et -bien sur- du paprika plus quelques épices.
Le tout accompagné de paprika doux, fort et de tomates.

Nouvelle journée en vélo, après un rapide passage à la banque, nous nous arrêtons chez un garagiste pour rehausser la selle de mon vélo.
J'ai vraiment du mal a pédaler vu la taille du vélo et le vent qu'il a fait ces deux derniers jours.

Chose amusante que je remarque sur les vélos tandis que Reni est à la banque c'est que les freins de ces vélos se font sur le dessus du pneu avec un unique sabot.
Sur le mien le sabot est tellement usé qu'il ne freine plus mais cela a peu d'importance vu ma vitesse de croisière.

Passage dans le quartier folklorique que Reni découvres avec moi, vieux quartier avec des maisons vieilles de plus de 200 ans aux toits de chaume et aux boiseries sculptées, vraiment superbe.
Une quinzaines de maisons du quartier sont ouvertes aux visiteurs et proposent biscuits, broderies, meubles peints, broderies, accessoires de mariage et poteries traditionnels.

Quelques maisons sont fermées comme c'est la veille de Pâques, nous ne verrons donc pas les broderies, costumes d'époque, danses folkloriques, instruments de musique d'antan et quelques autres maisons.
Après de rapides courses nous partons en suite voir la maison du père de Reni, inhabitée depuis quelques temps déjà.

Puis allons rendre visite à son oncle Jancsi Bácsi et sa tante Marika, elle nous à préparé des Kókusz Kocka (cubes de gâteau couverts de poudre de noix de coco)
La première palinka que j'ai gouté était de son oncle, je l'en remercie, du coup nous buvons un verre ensembles et il nous offre une petite bouteille de sa dernière cuvée.

Nous repartons en vélo chez sa tante pour notre dernière soirée avec elle que nous finissons à jouer au yahtzee.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2014

Day 12 - Bain chaud et bon repas

Douche assez originale, pas de pomme ou tuyau de douche, juste un long robinet. Du coup je me contorsionne pour me mouiller/rincer/shampouiner.
Il faudra que je comprenne le truc demain je suis sur qu'il y a une technique.

Un bon petit déjeuner ne serait pas complet si il ne commençait pas par... un verre de palinka! Hahahahaha,
S'en suit un peu de gras de porc frit (oui oui, et c'est très bon) accompagné d’œufs brouillés et saucisse le tout cuit dans ce qui reste de la graisse.

Nous partons en ville régler quelques choses pour Reni à vélo. Avec le vent et l'age avancé de mon vélo je vais presque plus vite à pieds quand je fais face au vent.

Retour a la maison pour le déjeuner, qui commence par un verre de palinka, suivi du gulyás (goulash. Soupe de poulet, pommes de terre, carottes normales et blanches, karalabe -non mixés- assaisonné de paprika fort) trop bon!!!!!!

Nous prenons en suite le bus pour Zsóry (Les thermes de Mezökövesd), plusieurs bains de différente températures, intérieurs ou extérieurs allant jusqu'à 40°c.
Nous y passons toute l'après midi, un vrai régal de se prélasser après presque deux semaines de journées bien remplies.

Nous rentrons en faisant du stop vu que le prochain bus est dans 40 minutes. La deuxième voiture s'arrête et nous emmène non loin de la ou habite Bözsi.
Léger diner a base de tartines couvertes d'une pâte rouge (certainement des paprika dedans) et nous avons le plaisir de gouter au Gerbó que Bözsi nous a préparé.

Elle a quelques peu changé la recette a sa façon.
Le Zserbó (Gerbeaud) est un délicieux gâteau Hongrois du même nom que le célèbre pâtissier de Budapest, il est fait de plusieurs strates. Pas de palinka avant le diner cette fois ci!
Nous allons nous coucher tôt, une longue journée nous attends demain.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 avril 2014

Day 11 - Mezökövesd

Nous partons marche dans Budapest, passons par la bibliothèque juste pour y jeter un coup d’œil, c'est assez joli et nous permet surtout de nous abriter du vent froid pendant quelques minutes.
Nous passons en suite devant un immeuble dont les murs sont toujours couverts d'impacts de balles suites aux guérillas qui ont eu lieu pendant les années 50.

Nous partons visiter le marché Vásárcsarnok. Un superbe et immense marché couvert ou nous trouvons un nouveau sac à main pour Reni, achetons des fraises, poires, un karalábé (chou-rave, légume à la forme vraiment étrange).

Partons marcher le long du Danube, puis prenons un viiiiiiiieux bus du temps de l'occupation communiste.
Il existe encore beaucoup de transports en commun qui datent de cette époque. Train , bus, tram, troli (bus électrique qui obtient son courant des câbles comme pour les trams), métro, voitures.
Le pays se modernise et restaure lentement. Mais la guerre et l'occupation Russe l'ont fortement marqué.
Une nouvelle rame de métro super moderne vient d'ouvrir dans Budapest, après 20 ans de travaux et délais.

Je m'arrête rapidement à Burger King pour valider le billet d'avion, mais le site de Ryanair marche qu'a moitié sur iPad.
Je cours donc vers un cybercafé pour imprimer nos billets afin d'avoir l'esprit serein.

Direction la gare, Reni me fait gouter au Lángos, une sorte de galette frite, couverte de crème fraiche gruyère et pâte d'ail: Reni l'appelle le MacDo des Hongrois. Nous prenons aussi deux bières pour la route (il n'est pas interdit de boire dans le train).

Le train est lui aussi bien vieux, les vitres sont opaques de traces de rouille et autres mais le train en lui même est confortable et les fenêtres se baissent tellement qu'il est possible de mettre la tête dehors, sensation garantie! Attention aux pylônes!

Arrivée à Mezökövesd nous prenons le bus pour éviter la pluie et arrivons chez Bözsi Nėni la tante de Reni (Se prononce "Boji Néni": Elisabeth) qui nous accueille chaleureusement avec un diner tout prêt.
Au menu paprikás csirke (poulet au paprika) accompagné de nokedli (sorte de gnocchis, pâte coupée en morceaux dans de l'eau bouillante qui forme un accompagnement) et de cornichons maisons, un vrai régal.
J'ai le droit a un verre de palinka maison (a boire cul sec avant de commencer à manger) ainsi qu'un verre de vin rouge maison (~22 degrés pour éviter qu'il ne tourne).
Tout est délicieux!

Je fais maintenant vraiment face a la barrière des langues mais les quelques mots que j'ai pu apprendre jusqu'à maintenant grâce a Reni ravissent notre hôte.
Bözsi est la tante de Reni, 74 ans, 3 enfants, 6 petits enfants, 4 petits petits enfants, elle produit beaucoup de choses elle même dans son grand potager/verger.

En ce moment elle occupe ses soirées à peindre des œufs typiques de Mezökövesd pour pâques.
Elle nous montre ses confections, petits œufs (taille d'un œuf de caille), gros, et cette année elle a décidé de faire des marque page peints sur cuir, elle nous offre son premier prototype qui est déjà très réussi.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2014

Day 10 - Quiet day in Budapest

Grasse matinée vu que nous nous sommes couchés bien tard et que la nuit précédente a été elle aussi courte.
Nous partons faire une marche dans des parcs, voir la Basilique Szent Istvàn (Saint Stephane) de jour (superbe, à faire), il y a des représentations à l'orgue certains jours en dehors des messes, n'hésitez pas a vous renseigner.

Nous allons en suite manger quelques parts de gâteau à Gerbeaux, une pâtisserie d'origine Française célèbre dans toute la Hongrie.

Suite à celà faisons un peu de shopping pour un délicieux dinner froid à base de salami hongrois, paprika, paranyica (un fromage hongrois fumé et vendu en rouleau) le tout accompagné tokaji aszú 3 puttonyos (vin sucré hongrois, puttonyos signifie panier, plus il y en a mieux et ca va de 3 à 6)

Courte fin soirée à l'appartement car nous voulons nous lever tôt demain et faire quelques choses en plus avant de partir sur Mezökövesd.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2014

Day 9 - Bye bye Netherlands, hello Hungary!

Levés à 8h après une bonne nuit de sommeil, nous décidons que le toilettage attendra l'aéroport et la Hongrie vu que le bateau est assez limité.
En arrivant au tram nous apprenons qu'il ne passera pas aujourd'hui à cause du Marathon....

Obligés de marcher jusqu'au métro qui est a une bonne demi-heure de marche de la. Pas top pour le dos de Reni, mais nous avons bien fait de décider de partir plus tôt.
Nous arrivons à l'aéroport dans les temps que nous avions prévu et prenons le temps de réorganiser nos valises.

Transiavia (une compagnie low cost filiale de KLM) a des mesures de bagages encore plus petites que Ryanair, mais le staff est bien plus agréable.
Nous devons passer nos bagages en soute mais la femme qui nous imprime les billets nous les fait passer gratuitement vu que l'avion est complètement plein.
Nous avalons un sandwich et un jus d'orange fraichement presses avant de monter dans l'avion.
C'est parti pour la Hongrie (mon kiki!).

Nous arrivons à 15:30 après un vol toute en douceur, les sièges dans les avions de Transavia sont d'une étroitesse impressionnante, pas le droit d'être obèse ici.

Arrivons a Budapest sans problème, Marika (la mère de Reni) et Basci (son neveux de 6 ans) nous y attendent et nous acceuillent chaleureusement.
Une fois arrivé en centre ville nous nous rendons là ou nous dormirons pour les deux prochaines nuits.
L'appartement appartiens à Andràs un ami de Reni que nous retrouvons là bas accompagné d'Elodie une étudiante Française qui fait ses études via Erasmus en Autriche.
Nous prenons le thé avant qu'ils ne repartent en Autriche puis allons manger un burger à l'excellent W35 qui se trouve à deux pas de là. (W35)

Reni m’emmènes en suite boire un verre à Szimpla Kert, un bar-ruine, superbe bâtiment vétuste réaménagé en bar sur deux étages, chaque pièce à été dédiée a quelque chose de spécial: bar, bar a vie, sandwicherie, bar à chicha, studio musical, salle en plein air avec écrans, scène ou ce soir c'est micro libre, n'importe qui peut monter sur scène et jouer.
Le bar est décoré de bric et bar à base de récupération, de sculptures, de peintures, de voiture coupée en deux, de murs couverts de graffitis et dessins. Toutes les chaises et tables sont différentes. L'ambiance est très agréable et relaxante.
Je pourrais rester des journées entières ici, on semble être coupé du monde. Les graffitis sont en toutes les langues, ce bar donne l'impression d'être partout et nulle part a la fois. Je ne serait même pas étonné de ressortir dans une autre ville.

Marche de nuit dans Budapest, nous passons devant la Basilique Szent Istvàn, Statue de la petite princesse sur les bords du Danube.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2014

Day 8 - Rotterdam

Levés à 11h, rapide toilette et nous Martin nous fais faire un dernier tour dans Den Haag en voiture avant de nous conduire à Rotterdam.
Nous allons en premier voir la plage de Den Haag du haut des dunes. De là nous voyons les immeubles du centre ville au loin. Certains ont des formes assez droles.
Il nous dit que par ciel bien dégagé nous pouvons aussi voir Rotterdam d'ici.

En chemin nous voyons le Peace Palace Library de dehors, il faut savoir que Den Haag est le plateau mondial au niveau légal. Cour de justice, condamnations de pays résolution de problèmes mondiaux, tout se passe ici.
Quelques embouteillages et nous voilà déposés à Rotterdam. Nous disons au revoir à Martin, ce fut court mais un réel plaisir de le revoir.

Nous prenons nos valises et suivons les indications de Mark notre hote de Couch Surfing pour ce soir.
Il habite une péniche aménagée qui est amarée non loin du stadium. Notre cabine est assez rudimentaire mais celà ne nous pose aucun problème, l'expérience en vaut la chandelle.
Nous prenons un thé avec lui tandis qu'il nous explique pourquoi il vit sur une péniche: il à ça dans le sang, il a beaucoup voyagé avec ses parents sur des bateaux par le passé, c'était donc naturel pour lui d'y revenir.

Il nous propose de nous faire faire un tour de la ville guidé et nous donne rendez vous à la station Beurs vu qu'il part en vélo.
Nous sautons donc dans le tram mais un petit marathon détourne le chemin normal et nous "devons" marcher le long de Witte de Whitestraat pour atteindre le point de rendez vous.
Witte de Whitestraat est une des rues les plus célèbres de la ville pour sortir et manger dans Rotterdam.

Une fois arrivés à Beurs nous retrouvons Mark, il nous amène en premier à la grande place marchande de Beurs qui s’étend sur deux étages.
Nous passons en suite devant la cathédrale de Laurenskerk qui est désormais transformée en salle de danse.

Nous traversons la fin du marché ouvert sur Binnenrotte pour arriver aux Kubuswoningen: les maisons cubes, ces logements se terminent tous en cubes reposant sur l'une de ses pointes pas forcément pratique pour poser les meubles contre les murs.
L'un d'entre eux est visitable pour 3 euros par personne. Nous n'irons pas car nous voulons voir le plus de choses possibles. Nous nous arrêtons par contre dans un petit musée dédié aux jeux d'échecs, des milliers de pièces aux design originaux, vraiment sympa.

En passant par Oudehaven, un mini port de plaisance, Mark nous explique qu'il a manœuvré les ponts mécaniques lorsqu'il était étudiant. Et il nous fait le complet descriptif de ce qui est necessaire de faire pour que les bateaux puissent passer.

Rotterdam est une ville aux apparences assez moderne, de nombreux immeubles de grande taille remplissent le centre ville. Mark nous explique que c'est essentiellement à cause de la seconde guerre mondiale: les Allemands n'ont pas respecté les accords de neutralité passé avec les Pays Bas, vu que les Danois ont en suite fortement résisté Rotterdam a été largement bombardée et les allemands ont menacé de faire de même avec Den Haag et Amsterdam si les Danois ne se rendaient pas. Du coup la majorité du centre fut reconstruit suite au bombardement.

Nous nous séparons pour une petite heure pour nous retrouver à un restaurent Italien nommé Trattoria Pietro dans la marina.
En chemin vers le restaurent nous prenons quelques photos des bâtiments anciens et récent.
Le restaurent est délicieux, et le staff adorable. Mark nous laisse pour rejoindre une soirée d'anniversaire.

Nous partons faire une marche de nuit dans ma ville, de superbes photos de graffitis et de batiments, mon nouvel appareil photo (Sony Cyber-Shot DSC-WX300) fait des merveilles.
Retour au bateau pour notre dernière nuit dans les Pays-Bas (et non pas Hollande vu que ce n'est qu'une région des Pays-Bas).

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2014

Day 7 - Den Haag

Dernière matinée à Amsterdam, je pars à la poste pour envoyer un colis de souvenirs à la maison afin d’alléger nos bagages tandis que Reni range et nettoie le studio.
Sur le chemin du retour je prends quelques photos en découvrant de nouvelles ruelles.

Je fais une petite pause notes de voyage pendant que Reni se reposes un peu.
Nous sautons dans le tram et attrapons le train pour Den Haag HS de justesse.

Une fois arrivés là bas nous retrouvons Martin, avec qui il y a 5 ans, j'avais fait le tour de ma Tasmanie.
Nous faisons donc le point des 5 années passées, un peu de voyages pour chacun d'entre nous (fin de son voyage autour du monde après la Tasmanie, puis Argentine pour quelques mois avec son frère, et trip en voiture dans les pays nordiques) et principalement retour a la "vie active", sans compter qu'il est papa depuis presque 16 semaines.

Une fois arrivés chez lui, nous partageons les grands moments de notre périple avec Reni et Rosalynd sa compagne
Tout en discutant, nous profitons des derniers rayons du soleil en buvant une bière sur leur balcon.
Vu qu'il sont au dernier étage une échelle nous permet de monter sur le toit du bâtiment ou ils vivent et d'avoir une vue dégagée sur Den Haag. Bien sympa.

Nous partons boire un verre en ville sur la place Grote Markt et nous pausons au De Boterwaag, c'est toujours amusant de voir les gens librement fumer des joints dans la rue ou à la terrasse des bars.
Nous faisons en suite une petite marche guidés par Martin et Rosalynd afin de découvrir rapidement quelques monuments important de Den Haag.
Entre autres nous passons devant:
- Hoogstrast, la rue commerciale aux magasins de haut standing
- Paleis Noordeinde, ou la reine travaillait, maintenant remplacée par le prince vu qu'elle vient d'abdiquer
- Le lac de Hofvijver,
- Binnenhof, une superbe place entourée d'arcades et de vieux batiments
- Plein, une des places les plus actives pour sortir,
Et finalement arrivons au Luden un bar ou Richard une connaissance de Martin joue avec Sumia.

Nous faisons donc leur connaissance et les écoutons chanter en duo tandis que le compagnon de Sumia nous explique qu'il est l'inventeur d'une machine à remplir les joints révolutionnaire.

Contrairement aux machines traditionnelles celle ci rempli 100 joints à la fois par force centrifuge ce qui permet un remplissage homogène.
Le tout bien protégé par des licences et des pièces uniques confectionnées spécifiquement pour lui. Apparemment beaucoup de gens de l'industrie attendent impatiemment qu'il la commercialise.

Nous sommes assez déçu par le staff du Luden, manque de professionnalisme absolu, désagréables, lâches.
La fin de soirée au Luden se termine en discussion enflammée avec le staff qui ne veut pas prendre responsabilité pour la pauvre qualité de leur service.

Posté par Naga_ à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]